Votez pour moi ! Concours Conrad.fr

Bonjour,

Au mois d’octobre dernier, j’ai été présélectionné avec deux autres électroniciens dans un concours organisé par le distributeur de composants Conrad.

J’ai du présenter un projet, je vous le présente aujourd’hui.

Vous pouvez voter pour le meilleur projet de ma catégorie (Bricomaker) jusqu’au 14 décembre sur la page facebook de Conrad.

J’ai choisi de concevoir une montre connectée via Bluetooth.

Elle permet d’afficher des notifications défilantes lorsque l’on reçois un appel ou un SMS. Elle est aussi équipée d’un vibreur pour les recevoir plus discretement.

Tout est configurable sur l’application ANDROID que j’ai développée.

Le boîtier a été fait avec une imprimante 3D.

Je reviendrais sur la conception en détail dans un prochain article, en attendant vous pouvez retrouver un tutoriel sur le blog de Conrad.

Voici quelques images et une vidéo de ce projet :

Fab_Final_2MATWATCH2
Fab_Boitier_2Mont_Carte_4
Fab_Final_1Fab_Boitier_6

Essai : Alarmail 10M – SILIS ELECTRONIQUE

Je vous présente un produit conçu par SILIS ELECTRONIQUE, le module « Alarmail 10M ».

Module Alarmail

carte_alarmail

Il permet de recevoir un e-mail en double avec un message d’alerte lorsque des impulsions sont détectées par le module Alarmail.

Ce produit est installable sur un tableau électrique format 2U, il peut être alimenté avec une tension de 8 à 26V.

L’Alarmail peut être intégré dans une installation domotique domestique ou industrielle. Il peut permettre la détection de divers défauts comme une panne machine, une détection de passage ou bien l’appui d’un bouton poussoir.

Une prise RJ45 permet de configurer le produit (avec un câble Ethernet croisé) ou d’être relié à Internet pour l’envoi de messages (avec un câble Ethernet droit).

rj45

Dix alertes e-mail différentes sont configurables via une page WEB avec la possibilité de mettre deux destinataires.

Si une impulsion est détectée, le message n°1 est envoyé. Si deux impulsions sont détectées, le message n°2 est envoyé, ect…

signaux


Configuration

config

La page est simple, peut-être que le champ des messages serait mieux plus grand (avec un textarea) pour pouvoir mettre du code HTML (pour une entête ou un pied).

Pour configurer l’Alarmail 10M il faut le relier avec un câble Ethernet croisé puis entrer l’adresse http://169.254.1.1 , qui est l’adresse IP par défaut du produit.

Il suffit d’entrer les adresses e-mail de l’émetteur et des destinataires ainsi que les différents messages d’alertes et de valider.

Il est aussi possible de modifier l’adresse IP de l’Alarmail en bas de la page.


Essai

Pour tester l’Alarmail, j’ai créé une carte qui permet de détecter des seuils de température dans une pièce.

carte_test

Elle est constituée principalement d’un capteur de température LM35, d’un PIC12F675 (merci Gérard), d’un relais et d’un interrupteur de configuration.

Le PIC envoie des impulsions de 500ms lors des détections de seuils de température.

L’interrupteur permet de changer les seuils de déclenchement :

  • En mode hiver : Une alarme est envoyée quand la température passe en dessous de 14°C (une impulsion) et au dessus de 17°C (deux impulsions).
  • En mode été : Une alarme est envoyée quand la température passe en dessous de 20°C (trois impulsions) et au dessus de 25°C (quatre impulsions).

montage_test

Une fois le module configuré, je l’ai relié avec un câble Ethernet droit sur ma BOX Internet.

adresses

La BOX a reconnu le module, on le voit car les adresses MAC sont identiques. Cette adresse est modiflaible dans la page de configuration de l’Alarmail.

Les messages sont envoyés en double pour des raisons de sécurité.

emails


Conclusions

  Les Plus

  • Simple d’utilisation
  • Performant
  • Montage 2U

  Les Moins

  • Page de configuration
  • Finissions du boîtier

Quelques liens utiles :

Télécommande IR

Bonjour,

Pour mon horloge VFD qui est en cours de réalisation, j’ai fabriqué une télécommande infrarouge.

Un récepteur infrarouge TSOP138 a été prévu pour le réglage de l’horloge à distance.

Fabrication

J’ai commencé par choisir le boîtier de la télécommande, j’ai sélectionné la référence 2955-40GNL du fabricant CAMDENBOSS car il ne coûte pas cher (moins de 5€).

camdenboss 2955-40r-4 Details du boitier

Il est équipé de 4 touches et d’un conducteur de lumière pour une LED, le seul inconvénient est que le circuit va avoir une forme complexe à dessiner sur un logiciel de CAO électronique.

Grâce à la documentation du boîtier, j’ai réalisé le PCB avec un logiciel de CAO mécanique. J’ai ainsi pu importer un fichier DXF dans le logiciel de CAO électronique et avoir le contour de la carte.

PCB boitier 3D Boitier dxf

Pour le découpage de la carte, j’ai utilisé une dremel et une lime.

Telecommande IR Telecommande IR

Fonctionnement

La télécommande est principalement constituée d’un PIC16LF1906, d’un LMC555 et d’un circuit de portes logiques SN74AUP1G57.

schéma_principe

  • Le PIC permet de faire la détection des touches, de gérer les alimentations des autres circuits, d’envoyer la trame de données et d’allumer la LED de visualisation.
  • Le CI LMC555 permet de générer un signal de 38kHz avec un rapport cyclique de 3/4.
  • Le CI SN74AUP1G57 permet d’inverser le signal du LMC555 et d’envoyer les trames de données commandées par le PIC.
  • Le transistor MOSFET permet de couper l’alimentation du CI LMC555 et CI SN74AUP1G57 lors de la veille de la télécommande.

Code RC5

J’utilise le protocole RC5 qui est très utilisé pour les télécommandes infrarouges.

Le récepteur que j’utilise fonctionne avec une porteuse de 38kHz.

tsop1838

Le code RC5 se compose d’une suite de 14 bits envoyés en code biphase. La trame est composée d’une porteuse à 38kHz qui a un rapport cyclique de 1/4.

sous porteuse

code-biphase

La composition de la trame est la suivante :

  • 2 bits toujours à « 1 » qui servent à la synchronisation.
  • 1 bit de répétition. Il change d’état à chaque nouvel envoi de code.
  • 5 bits d’adresse. Ils permettent la sélection de l’appareil à commander.
  • 6 bits de code qui permettent de choisir la commande désirée.

trame rc5

Exemple de trame RC5 :

exemple rc5

La trame dure 24.892ms (14×1778µs). La trame suivante ne sera émise que 88.886ms après la fin de la précédente.

trames_rc5

Voici quelques relevés faits sur la télécommande :
lmc555
code_pic
trame_555
Ce dernier relevé est le mixage des deux autres signaux (forme de la trame et porteuse de 38kHz).

Voici le signal émis par la télécommande et celui reçu par le capteur infrarouge.
trame_emt_rect

Gestion de l’autonomie de la pile

Pour que la pile de la télécommande dure le plus longtemps possible, il faut faire attention à la consommation en courant.

Lorsqu’il n’y a pas d’appui sur une touche de la télécommande pendant au moins 5 secondes, les alimentations des CI LMC555 et SN74AUP1G57 sont coupées par le transistor MOSFET et le PIC passe en veille.

Ce système fonctionne assez bien puisque la consommation est de 1.1µA en veille.

consommations

Il me reste à faire la détection d’une tension trop faible sur la pile (Brown out reset) et le décodage de la trame par l’horloge.